Accident de la circulation : 3 morts sur l’axe Ouaga-Pô

Accident de la circulation : 3 morts sur l’axe Ouaga-Pô

mercredi 13 août 2008.
 
Un accident de la circulation s’est produit entre un camion benne et un mini-car "Dina", faisant 3 morts sur-le-champ et 12 blessés. L’accident mortel s’est produit à Koubri, une trentaine de kilomètres de Ouaga sur la route de Pô.

"Il était 9h30 lorsque nous avons entendu un choc violent. Nous avons accouru sur les lieux et nous avons constaté l’implication de 2 véhicules dans l’accident : un minibus "Dina" en provenance de Kombissiri pour Ouaga et un camion benne qui a quitté Ouaga pour Kombissiri. Selon la version qui nous a été donnée, il semble que la Dina avait un véhicule devant elle qu’elle tentait de dépasser. C’est en se déportant sur la gauche qu’elle s’est trouvée nez à nez avec la benne qui roulait à vive allure et qui l’a prise de plein fouet. Le choc était si violent que la Dina a repris le sens inverse".

C’est en ces termes que Issa Niankara, assistant de police du commissariat de police du district (CPD) de Koubri par intérim, nous a expliqué les circonstances des faits. Au moment où nous arrivions sur les lieux, il était 12h15. Des corps sans vie de 3 hommes se trouvaient à côté de la route. Les riverains s’affairaient pour leur enterrement. A la question de savoir ce que sont devenus les chauffeurs, l’assistant de police Issa Niankara a relevé qu’à leur arrivée, ces derniers avaient déjà déserté les lieux.

Cependant, ils ont pu rentrer en possession des documents de ces véhicules. 12 personnes blessées du mini-car ont été évacuées à l’hôpital Yalgado de Ouagadougou par les sapeurs-pompiers. La Dina est restée irrécupérable. Le camion benne s’est retrouvé dans la cour d’un riverain en percutant un mur. A part un dégât matériel, aucun occupant de la cour n’a été touché. Nana Colette, une fille de la cour témoigne : "J’entrais avec mon seau d’eau dans la douche, lorsque j’ai entendu un grand bruit. Je suis alors ressortie et je voyais un mini-bus Dina duquel tombaient des gens de par les fenêtres par-ci, par-là sur la voie. J’ai commencé à pleurer, à crier en disant "Jésus-Jésus". Et la grand-mère de crier "courez-courez, ça revient encore". Selon Colette Nana, élève infirmière, depuis 2007, c’est la troisième fois qu’un véhicule pénètre dans leur cour des suites d’un accident. Le premier était un camion remorque et le deuxième un autre mini-car Dina.

Par Hamadi BARO (Collaborateur)

Le Pays



16/08/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres