Confidences du week-end : Des millions détournés dans des arrondissements de Bobo



Confidences du week-end : Des millions détournés dans des arrondissements de Bobo

lundi 14 juillet 2008.
 
Bobo bruissait ces derniers temps d’allégations faisant état de détournement de fonds dans les trois arrondissements que compte la commune, à savoir Dafra, Do et Konsa. La somme détournée dans les trois arrondissements serait estimée à plusieurs dizaines de millions de francs CFA.

Le chiffre de 50 millions est même avancé par certaines sources. Le sujet était au menu des derniers conseils municipaux des trois arrondissements tenus durant la semaine écoulée. Les régisseurs des trois arrondissements, ont été relevés de leurs fonctions. Les citoyens de Sya attendent de savoir la suite qui sera donnée à l’affaire.


Bobo : 2 morts après la pluie de vendredi

Il y a eu deux morts à Bobo Dioulasso après la pluie du vendredi 11 juillet 2008. En effet, il a plu une bonne partie de la nuit ce jour- là, occasionnant des pertes en vies humaines. La première victime est un jeune sapeur-pompier de 1re classe. Le drame s’est produit quand le soldat du feu a voulu enlever sa moto des eaux d’un canal où celle-ci s’était empêtrée. Les eaux de ruissellement l’ont alors emporté. Alerté vers 2 h du matin, ses camarades se sont mis à sa recherche. Finalement, c’est à 4 h du matin que son corps a été retrouvé inerte.

Autre probable victime de la pluie, une dame retrouvée morte le samedi matin devant le stade Wobi au secteur 1 de Bobo Dioulasso. La victime serait, selon des témoignages recueillis sur place, originaire d’un village environnant, Sagabi. Est-elle morte de la pluie ou de la maladie dont certains ont dit qu’elle souffrait ? Seule la police et le médecin légiste qui se sont rendus sur les lieux du drame aux environs de 11 h pour voir le corps peuvent répondre à cette délicate question. Toujours est- il que le corps de la dame a été découvert après la pluie.


Sanctions contre le Zimbabwe : le Burkina a voté "pour"

Sous la houlette des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne, un projet de résolution a été soumis le 11 juillet dernier au vote du Conseil de sécurité de l’ONU. Il proposait la prise de sanctions contre les dirigeants du Zimbabwe (gel des avoirs et interdiction de voyager à l’extérieur). Selon RFI, le Burkina, qui est membre (non permanent) du Conseil de sécurité, a voté pour la prise de sanctions. La radio a ajouté que "Le Burkina Faso a estimé que la pression aurait pu favoriser la négociation". Le projet de résolution, on le sait, n’est pas passé, du fait des vetos de la Russie et de la Chine. A posteriori, on se demande si la visite-éclair du ministre des Affaires étrangères zimbabwéen à Ouagadougou, ne visait pas à rallier le président Compaoré à la cause de Robert Mugabe, en prélude à ce vote à l’ONU.


Femmes CDP du Kadiogo : Blandine Sawadogo cède son fauteuil à Eulalie Yerbanga

L’Union des femmes du congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) du Kadiogo a depuis quelques jours, une nouvelle présidente en la personne du député Eulalie Yerbanga. Cette dernière, qui a eu la confiance du bureau exécutif du parti majoritaire, succède au député Blandine Sawadogo qui a fait deux mandats à la tête de cette structure. Eulalie Yerbanga est depuis le week-end dernier sur le terrain pour le renouvellement des structures dans les arrondissements, et qui va se poursuivre dans les départements.


MCC : Blaise Compaoré à Washington

Le Président Blaise Compaoré assistera, le 14 juillet 2008 à Washington, à la signature d’une convention entre le Burkina Faso et les Etats-Unis d’Amérique à travers le Millenium Challenge Corporation (MCC). Au terme de cette convention, les Etats-Unis accordent au Burkina Faso une subvention de plus de 204 milliards de F CFA pour financer des projets dans les domaines de l’agriculture, des infrastructures routières, de l’éducation des filles et de la sécurisation foncière.

Le MCC est un organisme mis en place par le gouvernement américain en janvier 2004, dans le but d’aider les pays en développement à mieux lutter contre la pauvreté. Il choisit les pays bénéficiaires en fonction des efforts fournis dans une quinzaine de critères relatifs à la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, et la liberté économique.

Le Burkina Faso est le 17e pays avec lequel le MCC signe une convention de ce genre. Sa conclusion a été précédée par l’exécution réussie d’un programme d’amélioration de l’éducation des filles dans le pays, au cours des deux dernières années.


Poste frontalier de Dakola : baisse drastique inexpliquée du service payé

Au poste frontalier de Dakola, une taxe de stationnement des véhicules est collectée au profit de la commune de Pô dont relève cette localité frontalière du Ghana. En contrepartie du travail fait, les agents de police commis à cette tâche perçoivent tous les 2 mois ce que l’on appelle un service payé dont le montant est de 53 000 F CFA. Mais depuis un certain temps, il nous est revenu que le montant a drastiquement baissé et a été ramené à 15 000 F CFA sans explications. En plus du service payé, les frais de prise en charge pour les patrouilles ont été également revus à la baisse. De 1 500 F CFA par agent au départ, il serait aujourd’hui de 1 000 F CFA.


Hausse des prix du carburant : à qui profite le flou ?

Lors d’une rencontre avec les organisations syndicales et dans un point de presse, le gouvernement a annoncé l’augmentation des prix du carburant à la pompe. Les raisons sont liées à la hausse constante du coût du baril, ce qui occasionnerait des pertes énormes par la SONABHY et donc par l’Etat qui amortissait cette augmentation historique du coût de l’or noir sur le marché mondial. Au Burkina, qui emboîte le pas à la Côte d’Ivoire, l’augmentation vient d’être annoncée. Cependant aucune date fixe n’a été donnée et c’est la panique chez les consommateurs. Ceux-ci ont pris d’assaut les stations-services afin de faire le plein de leurs réservoirs, mais aussi de bidons pour les réserves. Conséquence logique, le stock des stations-services sera vite épuisé. Du reste, certaines stations qui ont compris les bénéfices supplémentaires qu’elles vont engranger dès l’application des nouveaux prix pourraient également s’adonner à la rétention aux fins de créer une pénurie artificielle. Certaines sociétés pétrolières disent même avoir été surprises par cette annonce, n’ayant pas été consultées. A qui profite tout ce flou ? Certainement pas au consommateur qui se serait d’ailleurs bien passé de cet autre coup de poignard de la vie chère.


Royaume de Boussouma : trois chefs de canton chez le Dima

Après leurs intronisations, le dimanche 18 mai dernier à Boussouma, province du Sanmatenga, par Sa Majesté, le Naba Sonré, Dima de Boussouma, suivies des cérémonies d’installation et d’investiture courant juin 2008, la cour royale du Dima a refusé du monde ce samedi 12 juillet à l’occasion du Napoussoum ou salutations coutumières des 3 Kombemba.

En effet, le Naba Koom du Sanmatenga, le Naba Karfo de Pensa et le Naba Tègré de Sabouri étaient chez le Dima pour manifester leurs reconnaissance, remerciements et allégeance.

C’est une centaine de véhicules qui avaient à leur bord, les différents ministres, les autorités coutumières, les ressortissants et amis de ces trois cartons, qui ont tenu à faire le déplacement ce week-end au palais royal du Dima pour honorer cette cérémonie. Débutée à 11h, le Napoussoum a pris fin vers 18h dans un climat très animé.


Ecole Nazemsé A de la Patte d’Oie : des toits défectueux, des salles inondées

L’école primaire publique Nazemsé A de la Patte d’Oie a bouclé l’année scolaire 2007-2008 le vendredi 11 juillet dernier, par une cérémonie de récompense de ses meilleurs élèves. Ce sont au total 30 élèves, soit 5 élèves par classe (du CP1 au CM2) qui ont reçu des prix composés de cahiers, de stylo, de crayons, etc. Cette année, les résultats du CEP ont été moyens : 31 admis sur 67. Pour la directrice Mme Wandaogo / Guengané Aminata, cette cérémonie, qui s’est tenue grâce aux bonnes volontés, a pour objet de redonner courage aux élèves, féliciter les enseignants et remercier les parents et mères d’élèves qui ont été dynamiques cette année. Tout n’est pas rose dans cette école, à entendre la directrice. Le portail de la clôture a été arraché par des vendeurs de ferrailles, exposant la cour aux animaux et voleurs. A cela, il faut ajouter l’état défectueux de la toiture des bâtiments. Depuis l’installation de la saison des pluies, toutes les salles et le bureau de la directrice sont inondés. A l’intérieur des salles, l’humection des murs est totale. Le ministre des Enseignements de base, qui a été sollicité depuis l’année passée, pour une réhabilitation des bâtiments, est resté muet. Cette cérémonie de récompense a été une occasion pour Mme Wandaogo de réitérer au ministère de tutelle cette sollicitation. "Nous sommes motivés mais nous travaillons dans des conditions difficiles et par dessus tout, l’état défectueux de nos locaux", a-t-elle souligné. Cette cérémonie s’est terminée par la mise en terre de 52 plants composés de manguiers et de flamboyants offerts par la direction provinciale de l’Environnement du Kadiogo.


Pô : une radio et son directeur sur la sellette

Depuis environ un mois, la radio Horizon FM "Djongo" de Pô n’émet plus. Le Bureau burkinabè des droits d’auteurs (BBDA) en a décidé ainsi. Conséquence, les vacances 2008 sont moroses dans cette contrée. Car, cette radio avait le mérite d’égayer les populations de Pô et villages environnants en sonorités diverses et en informations. La radio "Djongo" permettait d’écouter non seulement quelques émissions de la station mère, Horizon FM Ouaga, mais aussi de suivre les informations de RFI. En plus de cette triste réalité, le directeur de cette radio privée, pour être intervenu à l’émission "Médias d’Afrique" de Alain Foka sur RFI, afin d’expliquer la manière avec laquelle l’on a procédé à la fermeture de sa radio, a été convoqué par le Conseil supérieur de la communication (CSC) pour être entendu à propos de son intervention.


Rãamde, une nouvelle publication en mooré

Les kiosques à journaux vont s’enrichir d’une nouvelle parution. Dans les jours prochains, Rãamde, un journal d’informations générales en langue mooré, sera disponible. Selon son directeur de publication, Irénée W. Tiendrébéogo, Rãamde (écho, en mooré) "se veut un outil d’information et d’éducation des populations moréphones".


Axe Koupéla-Tenkodogo : le trafic a repris

Le trafic a repris entre les villes de Koupéla et Tenkodogo avec des transporteurs qui avaient dû, pour bon nombre d’entre eux, cesser leurs activités du fait du récent endommagement du principal pont sur l’axe. Les 9 et 10 juillet derniers, des carterpillars étaient sur le chantier pour des travaux afin de rendre la voie plus praticable pour les poids lourds.


BAC 2008 aux Hauts Bassins : les résultats ne sont pas fameux

Les représentants de la région des Hauts Bassins à la session 2008 n’ont pas fait mieux que ceux de l’année dernière. Le taux de succès provisoire après les résultats du second tour se situe à 29, 57% pour 1943 admis sur 6563 candidats ayant fait le déplacement des salles de composition. A la session de 2007, le taux de succès au BAC était de 38, 45% pour 2519 admis sur un contingent de 6551 candidats.

On le voit, les résultats du BAC 2008 ne sont pas fameux dans les Hauts Bassins, surtout quand on les compare à ceux de l’année dernière. Une situation que certains expliquent par une baisse du niveau des candidats. Du côté des élèves, la sévérité des correcteurs dans l’évaluation des copies est invoquée pour justifier les faibles résultats au BAC, qui 200 ans après son institution en France, reste tant convoité.


"Ateliers vacances musique" : une formation pour enfants et adolescents au Reemdoogo

Dans le cadre de ses activités socio-éducatives, le jardin de la musique Reemdoogo organise du 11 juillet au 2 août 2008, la 4e édition du camp de formation musicale intitulé "Ateliers vacances musique". Cette formation est au profit des enfants et adolescents de 8 à 16 ans. Les "Ateliers vacances musique" sont conçus pour permettre d’accueillir de nombreux enfants et adolescents dans un cadre adéquat pour la découverte et l’apprentissage de la musique pendant les vacances. Ils participent à leur éveil musical et artistique. La fin des ateliers sera marquée par la présentation d’un mini-concert des enfants devant leurs parents et les invités.

Le Pays




15/07/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres