Deux détenus gagnent 7 669 500 F CFA au PMU’B :

Deux détenus gagnent 7 669 500 F CFA au PMU’B :

vendredi 19 septembre 2008.
 
Le Pari mutuel burkinabé (PMU’B) fait des heureux gagnants, même en milieu carcéral ! Tenez ! A l’arrivée du 4+1 du dimanche 14 septembre 2008, figurait parmi les quatre gagnants de l’ordre, un pensionnaire de la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso (MACB) qui, à ce qu’on dit, aurait misé en association avec un codétenu.

C’est ainsi que, lundi dernier, vers 10 heures, B.D. et son associé escortés par des gardes de sécurité pénitentiaire (GSP), se sont présentés au guichet de paiement de la direction régionale de la Loterie nationale burkinabé (LONAB) de l’Ouest à Bobo-Dioulasso pour encaisser leur gain d’un montant de 7 669 500 F CFA, sous les regards des curieux plus stupéfaits qu’envieux. Selon des témoins, "les heureux gagnants » jubilaient, « comme des bambins ».


* L’ex-DR des Transports victime des faux CMC ?

Il y a quelques semaines, Sidwaya évoquait dans cette même rubrique des cas de faux Certificats de mise en circulation (CMC) utilisés pour obtenir des cartes grises à la direction régionale des Transports des Hauts-Bassins. Quelques temps après, 7 personnes ont été arrêtées et déférées à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso. Par la suite, d’autres personnes dont des agents de la direction régionale des Transports ont été interpellées et conduites à Ouagadougou. Depuis la nomination d’un nouveau directeur régional au cours du conseil des ministres du 10 septembre dernier, certaines personnes se demandent si le DR sortant, Désiré Traoré n’a pas été victime de ces faux CMC qui ont fait couler beaucoup d’encre et de salive à Bobo-Dioulasso. Par ailleurs, les Bobolais voudraient connaître l’ampleur de cette fraude et leurs auteurs.


* Trop de sécurité pour le ministre de la Sécurité à Bobo-Dioulasso

Le ministre de la Sécurité, le colonel Emile Ouédraogo était en visite en début de semaine à Bobo-Dioulasso. Il y a rencontré et échangé avec les autorités de la région sur la police de proximité. Il a aussi visité certaines infrastructures relevant de son département. En tout cas, le séjour du tout nouveau ministre de la Sécurité n’est pas passé inaperçu dans la ville de Sya parce que les voies qu’il devait emprunter étaient fermées à la circulation quelque trente minutes avant son passage. Des Bobolais se sont alors demandés « pourquoi un tel dispositif pour un ministre, fut-il de la Sécurité, alors qu’un cortège avec une sirène comme on le fait pour les autres ministres (en dehors toutefois du Premier ministre) aurait suffi ». La charité bien ordonnée commence par soi-même, mais quand même !


* Huis clos sur l’insécurité à l’Ouest

Le séjour du nouveau ministre de la Sécurité, le colonel Emile Ouédraogo, dans le cadre d’un séminaire d’information sur la police de proximité n’a pas été de tout repos. Après avoir présidé les travaux, il a visité, dans la foulée, les chantiers du nouveau camp CRS de Bobo-Dioulasso et les locaux de la direction régionale de la police nationale des Hauts-Bassins. De sources bien informées, le mercredi 17 septembre, le ministre a eu une rencontre avec les différents responsables de la sécurité de l’Ouest du pays. On espère que ces échanges ont permis aux autorités compétentes de prendre les mesures qui s’imposent pour éradiquer la délinquance en milieux urbain et rural, qu’elle soit avec usage d’armes de poing ou de guerre.

Sidwaya



21/09/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres