Eliminatoires CAN juniors 2009 : Niger # Burkina Faso, prudence tout de même !



Eliminatoires CAN juniors 2009 : Niger # Burkina Faso, prudence tout de même !

vendredi 11 juillet 2008.
 
Le Ména juniors du Niger reçoit les Etalons de la même catégorie ce dimanche 13 juillet au stade Seyni-Kountché en match retour des éliminatoires de la CAN 2009. Une rencontre loin d’être une simple formalité que l’équipe burkinabè doit gérer avec tact et confirmer le résultat (3-0) du match aller.

Avec une avance de 3 buts sur l’adversaire, l’équipe nationale juniors du Burkina Faso a fait un grand pas vers la qualification. Ce dimanche au stade Seyni-Kountché, elle devra malgré tout jouer à la prudence. "Nous nous qualifierons au match retour en triomphant des Etalons par 4 buts à 0," avait laisser entendre le coach des juniors nigériens Soumaïla Tiémogo à l’issue de la rencontre aller. Cette déclaration, loin d’être une guerre psychologique est à prendre au sérieux. Les Nigériens au cours de la première manche n’ont pas été ridicules malgré les 3 buts encaissés. Ils ont contrôlé une bonne partie du jeu. Avec un bon nombre d’occasions nettes de buts, ils ont brillé par leur manque de réalisme. Aussi, les conditions (pelouse trempée suite à une pluie diluvienne) n’ont pas permis de jauger le niveau réel des deux formations.

Mais le coach des Etalons juniors Brama Traoré a sa petite idée. "Dimanche, les Nigériens vont essayer de démarrer le match tambour battant dans le but de vite scorer. Nous nous préparons à les contenir dès ces instants et ensuite développer notre jeu". Pour le coach Brama, "la rencontre s’annonce difficile". Ses poulains en sont conscients et promettent mouiller le maillot. Il rassure et promet de ramener la qualification. Pour cela, l’entraîneur des Etalons doit revoir certains compartiments de son équipe. A commencer par la défense, qui a montré des signes de fébrilité au match aller.

N’eût été la forme du jour du portier burkinabè, aidée en cela par l’inefficacité nigérienne, le score aurait pu être autre. A Niamey, il est sûr que le Ména devant son public tentera de se surpasser. Psychologiquement, les Etalons ont une nette avance. Si tactiquement les joueurs respectent les consignes, s’ils acceptent mouiller le maillot et si l’arbitrage du trio togolais est à la hauteur, les Etalons devraient regagner le bercail avec la qualification en poche. Mais en football où tout est possible, la prudence est vivement conseillée.

Yves OUEDRAOGO


Fête des sports du 14-Juillet : Trois disciplines concernées cette année

Les 13 et 14 juillet 2008 va se dérouler la "Fête des sports du 14-Juillet", édition 2008. Trois disciplines sont concernées par cet événement, il s’agit de la soirée du cyclisme, le maracana et la pétanque.

Cette année, la nombre de disciplines sportives est réduit à trois. Et pour cause : l’insuffisance de moyens financiers. Le budget pour l’organisation de la "Fête des sports du 14-Juillet" qui était de 25 000 000 F CFA en 2003, passe à 3 000 000 F CFA pour l’année 2008. "Nous sommes donc obligés de limiter le nombre d’activités. Nous avons retenu la course cycliste qui regroupe beaucoup de participants, le maracana avec des enfants de moins de 15 ans et l a pétanque qui est d’origine française réservée aux anciens", a dit Lassina Gnanou, directeur en charge des sports et de la culture de la mairie de Ouagadougou, organisateur en chef de la manifestation.

Pour Lassina Gnanou, si le privé tel que les sociétés françaises au Burkina Faso s’impliquent dans cet événement annuel, l’on retrouvera toutes les disciplines qui, au départ, donnaient un grand rayonnement à cette fête des sports.

Le programme de cette année prévoit pour le dimanche 13 juillet la soirée du cyclisme et le lundi 14 juillet, le maracana et la pétanque. K. KOUDA

Sidwaya



11/07/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres