Les refondateurs politiques expliquent leur démarche à Sidwaya

Les refondateurs politiques expliquent leur démarche à Sidwaya

lundi 5 mai 2008.
 
Une délégation des partis politiques pro-refondation de la vie nationale conduite par Me Hermann Yaméogo de l’UNDD a rencontré, vendredi 2 mai 2008, dans la matinée, le directeur général des Editions Sidwaya, Jean Paul Konseibo. Les refondateurs ont voulu par là, expliquer le bien-fondé de leur démarche au patron du "journal de tous les Burkinabè", pour que le canard puisse relayer leurs opinions politiques à ses lecteurs.

Face à ce qu’ils ont appelé les mécontentements et la grogne grandissants dans les différents segments de la vie nationale (armée, magistrature, classe politique, vie chère...), des responsables de partis d’opposition et de la mouvance présidentielle ont formé La délégation s’est dit satisfaite de l’oreille attentive reçue à Sidwaya.

une coalition pour la refondation. Pour mieux se faire comprendre du grand public, une délégation des partis refondateurs conduite par Me Hermann Yaméogo, président de l’UNDD, est venue s’entretenir vendredi dernier, avec le directeur général des Editions Sidwaya. Au menu des échanges, les refondateurs entendaient expliquer le sens et la portée de leur démarche au premier responsable du "quotidien de tous les Burkinabè". D’entrée de jeu, Hermann Yaméogo qui avait à ses côtés, le secrétaire aux relations extérieures de l’UNDD, Deval Millogo et le président du MDR (Mouvement pour la démocratie et la renaissance) a indiqué que des consultations se tiennent en ce moment avec la société civile, les institutions républicaines (Comité national d’éthique, Assemblée nationale par exemple), les partis politiques (CDP, ADF-RDA, etc.), les chefs coutumiers. D’autres missions sont également prévues à l’intérieur du pays. Pour lui, le souci de refonder, loin de toute considération idéologique ou d’intérêts personnels, est de prendre le taureau par les cornes pour éviter le pourrissement de la situation. "... Car on ne sait pas où cela peut nous amener", a prévenu M. Yaméogo. En effet, les refondateurs espèrent récuellir les avis de l’ensemble des composantes de la vie nationale qui seront consignés dans un manifieste qui lui-même sera transmis au président du Faso. "C’est pas une affaire politique, il s’agit de se retrouver ensemble pour trouver des solutions aux problèmes de la Nation", a expliqué le porte-parole Média de la refondation, Hermann Yaméogo. Il soutient qu’il s’agit par là, de montrer que "nous sommes capables de travailler pour l’intérêt général en attendant l’aide l’extérieure". A l’issue de l’exposé des refondateurs, le directeur général des Editions Sidwaya a remercié ses visiteurs pour cette "initiative brillante qui éclairera beaucoup de choses". Jean Paul Konseibo les a rassurés que Sidwaya est à l’écoute de tous les partis politiques en reflétant toutes leurs opinions. Il a affirmé que l’initiative des refondateurs est une idée généreuse qui peut contribuer à faire avancer la société burkinabè. "Nous avons reçu une belle opinion ce matin, nous allons la répercuter. C’est notre rôle de media de service public", a indiqué Jean Paul Konseibo. En réponse, Hermann Yaméogo a reconnu que cela est capital pour "éviter le chaos...". Selon lui, il est important d’informer les médias sur les motivations de la refondation en ce sens que ceux-ci créent l’opinion. "Nous avons eu une écoute satisafaisante dans la mesure où nous avons été compris", s’est rejoui le porte-parole de la refondation. Enfin, Hermann Yaméogo a dit que l’objectif de la visite a été largement atteint : "On a abordé tous les aspects, notre initiative a été jugée généreuse, intéressante à tel point que Sidwaya va la relayer pour une meilleure compréhension".

S. Nadoun COULIBALY

sidwaya



06/05/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres