MOT DE BIENVENUE DU MAIRE POUR LA SNC 2008

Kadangasè,

       

        C'est par cette expression qui veut dire : ''Soyez les bienvenues'' que l'hôte exprime son hospitalité à  ses invités chez les bobo.

        C'est à quelque chose près la même expression chez les dioulas.

        Excellence Monsieur le Premier Ministre,

        C'est un grand honneur pour moi de prendre la parole devant les illustres personnalités que vous êtes et devant cette immense foule de festivaliers, pour souhaiter la bienvenue à tous dans la ville hospitalière de Sya.

        En prenant la parole ce jour, je voudrais aussi relever que mon émotion est très forte  et ceci pour deux raisons :

- Vous le savez tous, Bobo  a vécu récemment  des événements douloureux et d'aucuns ont  pu  penser que la biennale culturelle en serait marquée.  

Vous voir tous au rendez-vous ce soir venant des quatre coins du pays  de la sous-Région et même au delà, me convainc qu'il n'en est rien ; bien au contraire.

- La tenue à Bobo dès le début de l'année, de rencontres majeures pour la nation dont la Journée Nationale du Paysan, le lancement du barrage de Samadeni et du premier grand complexe agro industriel de notre pays, confirme que Bobo-Dioulasso va certainement retrouver son lustre légendaire.

        Ma forte émotion exprimée, permettez-moi Excellence Monsieur le Premier Ministre, de présenter la commune qui va vous accueillir pendant ces huit jours.

        Deuxième ville du Burkina Faso, Bobo-Dioulasso, située à  l'Ouest du pays est à 365 km de la capitale. Elle est le chef lieu de  la Province du Houet et de la Région des Hauts Bassins. Elle compte 25 secteurs répartis dans trois arrondissements (Dô, Dafra et Konsa) et 35 villages rattachés.

        Bobo-Dioulasso couvre une superficie de 13 678 ha et compte environ un million d'habitants. Cette population se caractérise par sa jeunesse (les moins de quinze ans représentent 46 %) et sa diversité ethnique.

        Vous comprendrez pourquoi cette 14ème édition, en se déroulant sur le thème de la jeunesse, est un appel vibrant à l'adresse de la jeunesse en général et à celle de Bobo-Dioulasso en particulier.

        C'est le lieu pour moi de remercier le Gouvernement pour le choix du thème et l'implication réelle de la jeunesse dans l'organisation et le déroulement de la manifestation.

 

 

 

 

Excellence Monsieur le Premier le Ministre,

la situation géographique de la ville de Bobo-Dioulasso a fait d'elle un véritable carrefour africain, permettant la rencontre d'hommes de tous les horizons.

Bobo-Dioulasso, creuset du militantisme ardent pour la défense de la liberté de penser et de créer, Cité des communautés coalisées autour des ethnies Bobo et Dioula, Cité des alliances, Bobo-Dioulasso dis-je, est une ville cosmopolite. Un cosmopolitisme vécu au quotidien.

A ce jour, la culture demeure  le référant fondamental de la commune auprès de la population tant locale qu'étrangère et en particulier, auprès de la jeunesse. Les meilleurs ambassadeurs de la commune et ses meilleurs ambassadeurs à l'extérieur sont les artistes.

        Monsieur Filippe SAVADOGO,  Ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication considéré comme  un enfant d'ici, aime bien parler du frère CHICKETTE comme celui qui a contribué à éveiller l'amour du sport et de l'art  au niveau de la jeunesse de Sya.

        Qu'il en soit remercié.

Comme nous en convenons tous, la richesse de cette cité n'est plus à démontrer.

Il suffira pour compléter ce tableau assez optimiste et positif, de renforcer les infrastructures de production, de diffusion et de formation culturelle pour que Bobo-Dioulasso se réconcilie avec elle-même. Il faudra ensuite qu'elle se débarrasse de cette espèce de signe indien qui a tendance à la tirer vers le bas et qui relève du désespoir et du pessimisme  pour aller de l'avant.

Vive la Culture et bonne fête à tous.

Je vous remercie.  

 



23/03/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres