Négociations gouvernement-SYNTSHA : Après le premier round, la grève est maintenue

Négociations gouvernement-SYNTSHA : Après le premier round, la grève est maintenue

lundi 23 juin 2008.
 
Une délégation gouvernementale a rencontré le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA), le vendredi 20 juin 2008, à Ouagadougou pour lui livrer les réponses du gouvernement aux revendications des “hommes en blouses” objet de leur préavis de grève du 25 au 27 juin prochain.

Le 27 mai dernier, le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) a porté à la connaissance du président du Conseil des ministres, chef de l’Etat, Blaise Compaoré un préavis de grève de 72 heures. Ainsi, les travailleurs de la santé humaine et des ressources animales ont manifesté leur intention d’observer un arrêt de travail du 25 au 27 juin sur toute l’étendue du territoire national pour exiger la satisfaction de leurs revendications.

La plate- forme revendicative comporte 26 points. Ils concernent les conditions de travail, la carrière des agents, les indemnités, les droits démocratiques et sociaux. Pour apporter ses réponses aux différentes revendications du SYNTSHA, le gouvernement a délégué le secrétaire général du gouvernement, Amadou Koné, le ministre d’Etat, ministre de la Santé, Alain B. Yoda, le ministre des Ressources animales et celui du Travail et de la Sécurité sociale, Jérôme Bougouma à une rencontre avec les représentants du SYNTSHA.

Les entretiens ont duré deux heures d’horloge interrompus à certains moments par des concertations par parties séparées. Selon le secrétaire général du SYNTSHA, Raphaël Nanema, le syndicat a reçu les réponses du gouvernement le jour même de la rencontre. Et cela, ne leur a pas permis de se concerter autour des réponses. Néanmoins, dit-il, ils ont voulu discuter séance tenante des différents points, mais la partie gouvernementale en a décidé autrement. “Nous allons nous concerter et réagir par rapport aux réponses données par le gouvernement. La réaction devrait lui parvenir tôt dans la matinée du lundi 23 juin 2008 pour que de nouvelles négociations puissent être engagées”.

Toutefois, précise-t-il, le mot d’ordre de grève est maintenu. “Notre position par rapport au préavis de grève, dépendra des résultats des négociations. Nous restons ouverts au dialogue, aux négociations jusqu’à la veille de la grève”, a indiqué M. Nanema. Pour la partie gouvernementale sur l’ensemble des 26 points, le gouvernement a apporté des réponses claires et précises. Selon le porte-parole, le ministre de la Santé, Alain Yoda, des réponses concrètes ont été données à certains points. Les autres préoccupations du SYNTSHA dépendent des négociations globales gouvernement-syndicats. Le dialogue étant cher à toutes les parties, elles se sont séparées en se donnant rendez-vous pour d’autres négociations avant le jour “j” prévu par le SYNTSHA pour observer 72 heures d’arrêt de “travail”.

Boureima SANGA

Sidwaya



25/06/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres