Sissao, King, Freddy, ménage à trois

Sissao, King, Freddy, ménage à trois DJ Gee Bayss, penché sur ses platines, les yeux rivés sur son écran, cherche le bon rythme. A ses côtés, un musicien traditionnel, joueur burkinabé de tchiahoun, le regarde comme fasciné. Il semble improviser et jouer en fonction des sons du DJ sénégalais. Nous sommes en pleine répétition au Reemdogoo. La pression monte à l'approche du concert de vendredi. Afrique moderne La résidence de création « Autour des voix », souhaitée par la direction artistique du festival, se déroule depuis le 3 octobre dernier. C'est la magie du festival que de rassembler des talents de la sous-région. Les artistes Sissao, King et Freddy ont concocté une véritable bombe musicale sous la direction artistique de Kamel Zekri. Partis pour créer trois titres, la bonne ambiance de travail les a poussé à en concevoir onze, dont cinq prêts pour le spectacle de vendredi en avant-première du concert de Disiz. Cette résidence est un échange culturel entre trois artistes qui ne se connaissaient pas. King Ayisoba du Ghana, Freddy Massamba du Congo et Awa Sissao du Burkina ont été coachés par le musicien et auteur algérien Kamel Zekri. La résidence exprime ce qu'est l'Afrique urbaine et moderne. Les artistes se retrouvent dans un élan commun, sans complexes. Les frontières et les décalages culturels, loin d'être de handicaps, deviennent des atouts pour la créativité musicale. Ce qui donne une fusion inédite entre trois cultures musicales et un mélange entre le moderne et le traditionnel. En effet, quatre musiciens traditionnels et un DJ accompagnent ces trois artistes. Ils sont naturellement partis sur la base de freestyles et d'improvisations pour aboutir à des titres riches et cohérents. Le n'goni, le djembé, le tchiahoun, la guitare et les platines du DJ Gee Bayss cohabitent naturellement. Les trois musiciens qui ne se connaissaient pas avant Ouaga ont pris plaisir à composer ensemble. À les entendre, ils se sont enrichis mutuellement et attendent avec impatience la tournée qui devrait suivre. « Je vais montrer un autre visage au public ouagalais », explique Sissao. Cette expérience semble enchanter Freddy, le rappeur congolais qui va prochainement sortir son premier album. « On s'est tous retrouvés malgré nos différences. À improviser des sons et des mélodies. Tout s'est fait sans aucune composition préalable. Aussi bien pour les musiciens que pour les chanteurs. On sort les choses comme on le sent ». Un instinct qui donne un résultat stupéfiant, à découvrir en première partie de Disiz la Pest vendredi soir au CCF.


18/10/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres