SNC 2008 C’EST PARTI

C’est un Rond-point de Dafra noir de monde qui a accueilli la cérémonie d’ouverture de la quatorzième édition de la Semaine Nationale de la Culture (SNC) 2008 ce samedi 22 mars. Le désormais grand carnaval a vu défiler plus deux milles personnes venues de tout le Burkina ainsi que les représentants des communautés étrangères vivant à Bobo. Cette cérémonie a été présidée par Son Excellence le Premier Ministre Tertus ZONGO. Avec à ses côtés le Ministre de la Culture du Tourisme et de la Communication et sous l’œil attentif du Parrain de la présente édition, Son Excellence Monseigneur Anselme Titiama SANON, Archevêque du Diocèse de Bobo-Dioulasso.

Après le carnaval, la suite de la cérémonie a été ponctuée des allocutions officielles intercalées par des intermèdes musicales entre autres de l’Orchestre National, de Solo Dja Kabaco et de Diabaté.

C’est Monsieur Salia SANOU, maire de la ville hôte de la SNC qui a ouvert le bal des interventions en souhaitant la bienvenue à tous les festivalier. Avant de rappeler l’importance de cette manifestation pour la culture burkinabé en général et la ville de Bobo en particulier, Il a tenu à signaler que malgré les manifestations des 20 et 21 février dernier, contre la « vie chère » Bobo garde son aura et saura offrir à ses hôtes une fête à la hauteur de leurs attentes.

Ce fut ensuite autour de Monsieur Souleymane Ouédraogo, Secrétaire de Général du Ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication, Président du Comité National d’Organisation (CNO) de prendre la parole pour développer le thème et parler des innovations et des différentes attractions. Il a aussi remercié les différents partenaires qui permis la tenue de présente édition.

Sié Arsène KAM représentant les jeunes du Burkina à quand à lui exprimé toute la fierté que ressent la jeunesse en se voyant au centre du thème. Il a également interpellé les autorités quant aux influences négatives des cultures étrangères avant de se féliciter du choix du parrain qui est selon lui une référence. Monsieur KAM n’a pas oublié de rappeler aux jeunes que les casses et autres cas de vandalisme ne sauraient faire la fierté d’une jeunesse sensée construire.

C’est après quelques notes savoureuses de guitare distillées par Solo Dja Kabaco que le parrain a pris la parole. S.E.Mgr Anselme Titiama SANON dans un style qui lui est propre a imprimé sa personnalité sur la 14ème édition. Cette poignée de mains demandé en symbole du bonjour que nous nous donnons tous les jours, a décontractés les tribunes officielles généralement très crispées. Il a souligné l’importance que révèle pour lui ce choix porté sur sa personne, lui le septuagénaire parrain d’une édition consacrée à la jeunesse. Mgr a fait l’historique de l’action culturelle pour ensuite lancer un appel à des attitudes positifs pour permettre à notre jeunesse d’avoir des repères fiables pour un future plus radieux. Pour que cette semaine ne soit pas sans lendemain, il a invité les jeunes à faire leur cette fête annonciatrice d’un demain.

C’est le Ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication, Monsieur Filippe SAVADOGO qui a mis fin aux allocutions en mettant l’action sur la nécessité d’une éducation culturelle de qualité pour que la jeunesse n’évolue pas vers la négation de son identité.

Tous ces masques qui ont défilé, ces jeunes enthousiastes, ces communautés étrangères généreuses, le concert de Amety Meria et le feu d’artifice ont été le cadeau du début de cette édition de la SNC à tous les festivaliers. Le coup d’envoie a été donné, vivement que la fête soit belle.

 

David SANON



23/03/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres