USSU-BF 2008 : Le sacre en senior du lycée Mixte de Accart ville

USSU-BF 2008 : Le sacre en senior du lycée Mixte de Accart ville

 
Le Mixte succède au LTO. Les Bobolais se sont imposés face au Lycée Technique de Ouagadougou par 3 buts à 2, le vendredi 2 mai au stade municipal de Ouagadougou. Cette finale a surtout révélé un « gamin en or », gaucher lui aussi comme … Maradona.

Le lycée mixte d'Accart ville remporte la première coupe USSU-BF de son histoire, contre le Lycée Technique de Ouagadougou (LTO). La victoire des Bobolais s’est dessinée en deuxième période. Les deux équipes jouent depuis 65 minutes, lorsque sur une balle a rebond, Pascal Karama, l’ailier gauche du Mixte, s’empare de la balle pour inscrire le troisième but de son équipe. Il se débarrasse de deux défenseurs, fixe le gardien, et d’un plat du pied gauche, il envoie le ballon au ras du montant droit du portier. Le gamin est aux anges. Il a conscience qu’il vient de donner le titre à son lycée.

Dans l’euphorie de la célébration de son but, il se dirige vers le point de corner où sont assis une dizaine de supporters du Mixte. Il est aussitôt rejoint par ses coéquipiers. Dun geste belliqueux, les mains du serial buteur, se transforment en celles du serial killer avec les quelles, il passe ses partenaires par le peloton d’exécution. Ils tombent sur le gazon synthétique du stade municipal comme une nuée de mouches.

Si quelques secondes plus tard, ils se relèvent pour poursuivre la partie, le LTO lui est a terre pour toujours. La raison : onze minutes au paravent, Pascal toujours lui, logeait un coup franc dans les buts de l’infortuné gardien ouagalais. A l’entrée de la surface de réparation, Pascal de son pied gauche magique expédie, un OVNI dans la lucarne droite du LTO. Il était précédé trois minutes plus tôt par Sama Do qui reprenait à bout portant de la tête une remise d’un coéquipier, sur un corner mal renvoyé par la défense du lycée Technique.

Le premier quart d'heure de folie du Mixte pourrait faire croire que les Bobolais ont dominé largement la rencontre. Pas du tout. Au contraire, les joueurs du Mixte ont beaucoup peiné. Biens rentrés dans le match en se créant plusieurs occasions, les hommes du coach Falcao, se font piéger à la 37e minute. Sur une belle combinaison savamment exécutée à une touche de balle, Alidou Compaoré se retrouve seul devant le gardien bobolais. Avec sang froid, il glisse le ballon sous le corps d’Issouf Traore qui s’était jeté désespérément, à sa rencontre. LTO 1, Mixte d`Accart ville 0.

Apres ce but, les Bobolais doutent. Le dernier quart d'heure de la première mi temps est totalement dominée par le LTO. Il ne profite pas assez de la fébrilité de la défense du Mixte dont les deux centraux semblent en cette première période, tels deux piliers de plomb, tant leurs montées sont lentes. Mais dommage pour le LTO. La chance a tourné en seconde mi temps. Le Mixte lui a saisi la tienne et réussi à inscrire trois buts dans le premier quart d'heure.

Par la suite, les enfants d'Accart ville gèrent tranquillement leur avance. Ni l’entrée à la 58e minute de Apha Kaboré, auteur d’un doublé lors de la finale gagnée de l’année dernière, ni la réduction tardive, 91e minute, de Ahmed Dabré sur un lointain coup franc, n’ébranleront les visiteurs. Le LTO tenant du titre l'abandonne à son adversaire du soir qui empoche en plus de la coupe, la somme de 750 000f contre 500 000f pour le LTO.

Le mot de la fin, c’est l’entraîneur des perdants qui l'a : « nous avons perdu ce soir mais l’équipe a bien joué. L’année prochaine nous reviendrons encore plus forts ». Pour son homologue Falcao, caoch aussi du Bobo Sport, la joie même contenue est immense. Habitué aux déroutes en championnat national avec son club, il savoure ce petit bonheur. A qui doit-il dire merci ? A 10 gamins mais surtout à un génial Pascal Karama.

Nourou-Dhine Salouka




08/05/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres