Véhicules dédouanés sur la base de faux : Des personnalités parmi les propriétaires

Véhicules dédouanés sur la base de faux : Des personnalités parmi les propriétaires

lundi 21 juillet 2008.
 
Les propriétaires des véhicules dédouanés sur la base de faux documents qui ont été saisis par la brigade mobile de la douane de Ouagadougou, ne sont vraiment pas des citoyens "monsieur tout le monde". D’ailleurs, la qualité et les prix faramineux de ces voitures montrent déjà la classe sociale qui est en mesure (ici au Faso) de s’offrir ces voitures de luxe.

En effet, la majorité des personnes épinglées sont des hauts fonctionnaires de l’Administration publique ou du secteur libéral. Le plus étonnant, c’est le fait que certains de ces hauts fonctionnaires qui exercent des professions où la règle numéro un est la vigilance et le respect scrupuleux des règles des procédures, se sont fait rouler comme des analphabètes par des revendeurs de véhicules et des transitaires gloutons et sans scrupules.


Concours des conseillers d’intendance scolaire et universitaire : "Le Pays" à l’honneur

Les fraudes survenues en 2007 au BEPC et au bac ont été le sujet de l’épreuve de synthèse de dossiers du concours professionnel d’entrée au cycle A de l’ENAM, session 2008 (option : conseillers d’intendance scolaire et universitaire) qui s’est déroulé le 15 juillet 2008. Parmi les sources où les textes ont été puisés, figure le quotidien "Le Pays" dont deux articles ont été repris. Le premier est une synthèse du jugement rendu par le tribunal de grande instance de Ouaga contre les auteurs présumés de fraude au BEPC 2007 publiée dans le n°3909. Le deuxième est un article de notre collaborateur de Ouahigouya, Adama Sinaré, sur les agissements d’un enseignant qui, lors de l’épreuve orale d’anglais du bac 2007, proposait aux candidates des notes de faveur contre leurs charmes. Le bimensuel "L’Evénement" a aussi vu deux de ses articles sur les fraudes aux examens proposés pour synthèse.


Evénements FIFA : le calendrier du dernier semestre

Dans le calendrier des événements de la FIFA pour le compte de ce denier semestre, on note que la coupe du monde de Beach soccer de la FIFA se déroulera à Marseille du 17 au 27 juillet et le tournoi olympique de football au niveau des hommes et des femmes du 6 au 23 août à Pékin. La date du 20 août est réservée aux matchs amicaux, et c’est une opportunité pour les équipes nationales de se préparer avant les compétitions officielles qui se joueront entre le 6 et le 10 septembre. La coupe du monde de Futsal de la FIFA aura lieu du 30 septembre au 19 octobre au Brésil, et les dates du 11 au 15 octobre sont réservées aux compétitions officielles. Les dames de moins de 17 ans auront leur coupe du monde, du 28 octobre au 16 novembre, en Nouvelle-Zélande. Il est prévu une dernière date réservée aux matchs amicaux avant la fin de l’année 2008, et c’est le 19 novembre. Et à partir de cette date du 19 novembre jusqu’au 7 décembre au Chili, il y aura la coupe du monde féminine des moins de 20 ans de la FIFA. C’est la coupe du monde des clubs qui mettra fin aux activités 2008 de la FIFA, du 11 au 21 décembre au Japon.


Médias et développement : un forum en septembre au Burkina

Sauf changement de dernière minute, la capitale du Burkina, Ouagadougou, abritera du 11 au 13 septembre prochains un forum sur le thème "Média et développement". Il est conjointement organisé par les Commissions de l’Union africaine et de l’Union européenne, et entre dans le cadre du nouveau partenariat stratégique conjoint UE-UA noué en décembre 2007 au sommet Europe-Afrique de Lisbonne au Portugal. Le programme des travaux, qui se dérouleront au Centre international de conférences de Ouaga 2000, prévoit 4 tables rondes. La première va porter sur "Média et bonne gouvernance : où est le lien ?", la deuxième sur "Liberté de la presse : cadre juridique et réalités du terrain". Quant aux deux dernières, elles seront respectivement consacrées à "Lutter contre les stéréotypes : l’image de l’Afrique en Europe et de l’Europe en Afrique", et à "Le rôle des médias locaux : l’action locale pour réussir au niveau mondial ?" Le forum est prévu pour regrouper des universitaires, des professionnels du journalisme, des représentants de la société civile et des décideurs politiques.

Déjà, on annonce la présence à ce forum, dont la cérémonie d’ouverture est prévue pour être présidée par le chef de l’Etat Blaise Compaoré, de Louis Michel, commissaire européen en charge du Développement et de l’Aide humanitaire, de Jean Ping, président de la commission de l’Union africaine (UA). Si tout va bien, le président en exercice de l’UA, le chef de l’Etat tanzanien Jakaya Kikwete, et le secrétaire d’Etat français chargé de la Coopération et de la Francophonie, Alain Joyandet, seront aussi de la partie.

Du côté des universitaires, des professionnels du journalisme et des représentants de la société civile, on attend la venue par exemple du journaliste sénégalais Abdou Latif Coulibaly, de Robert Ménard de Reporters sans frontières, de Hugo Sada de l’Organisation internationale de la Francophonie, etc.


Double lutte contre la pollution

Tout en félicitant le journal "Le Pays", un lecteur a voulu attirer l’attention des autorités sur leur lutte contre la pollution. Il souhaite que les drogues, cigarettes et produits prohibés qu’elles saisissent et détruisent à l’air libre sans aucune précaution soient désormais brûlés dans des incinérateurs.


OAPI : un accord de siège signé avec le Burkina

Le gouvernement burkinabè et l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) ont procédé, le lundi 7 juillet 2008 à Ouagadougou, à la signature d’un accord de siège. La partie burkinabè était représentée par la ministre déléguée chargée de la Coopération régionale, Minata Samaté. L’OAPI était représentée par son directeur général, Paulin Edou Edou.

L’accord de siège fixe le cadre juridique qui régit les relations entre les deux parties. La présence de l’OAPI dans notre pays se traduira particulièrement par l’implantation d’un centre de documentation sur la propriété intellectuelle à Ouagadougou.

La ministre déléguée, tout en souhaitant à son hôte la bienvenue au Burkina Faso, a exprimé la satisfaction du gouvernement du Burkina Faso qui, à travers cet acte, marque son soutien ferme à cette organisation. Elle a dit la disponibilité du gouvernement à accompagner l’OAPI dans la mission qui est la sienne au Burkina Faso.

Le directeur général de l’OAPI, à son tour, s’est réjoui de la disponibilité du Burkina Faso à renforcer ses relations avec l’OAPI à travers la signature de l’accord de siège. Selon M. Edou Edou, l’OAPI a pour mission de contribuer au développement des pays membres, à travers un engagement constant à leurs côtés. Au Burkina Faso, le centre va constituer un instrument moderne et fondamental pour les chercheurs et les opérateurs économiques. En matière de recherche, il permettra aux chercheurs de s’informer sur ce qui est déjà fait afin de s’orienter sur de nouveaux sujets.

Le secrétaire général du ministère chargé du Commerce, accompagné d’autres cadres du département, a assisté à la cérémonie de signature de l’accord.

Notons que le Burkina Faso est l’un des douze Etats signataires de l’Accord de Libreville qui a consacré la naissance, en 1962, de l’Organisation africaine et malgache de la propriété intellectuelle (OAMPI). A la suite du retrait de Madagascar, l’OAMPI deviendra, en 1977 à Bangui, l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI). L’objectif global de cette organisation est de s’impliquer étroitement dans le développement des Etats membres en valorisant toutes les possibilités offertes par la propriété industrielle.


Etudiants de la Sissili : une sortie sur Léo

L’Amicale des étudiants de la Sissili (AMESI) compte organiser du 7 au 10 août prochains une sortie sur Léo. Le programme prévoit des sketches sur l’excision, une causerie débats avec les lycéens sur le VIH, une visite aux pensionnaires de l’orphelinat de Boura, une conférence sur la jeunesse et la drogue, une projection cinématographique, un reboisement, un tournoi maracana et un bal de clôture. Toutes ces activités sont placées sous le patronage de la députée Gisèle Guigma. Elles seront coparrainées par l’ambassadeur du Burkina à Cuba, Salif Nébié, et le secrétaire permanent du Projet riziculture, Moïse Nigna Traoré.


Pô : résultats acceptables au BEPC, CAP et Bac

La ville de Pô compte 7 établissements d’enseignement secondaire : le lycée provincial, le municipal, les collèges Attaoudié, Notre Dame de Fatima, Sans frontières, le Centre de formation arts et métiers (CFAM), et enfin, l’Ecole démocratique et populaire (EDP). Tous ont présenté des candidats aux examens : le lycée provincial, le municipal et l’EDP pour le BEPC et le Bac ; le BEPC pour les collèges Attaoudié, Notre Dame, Sans Frontières, et les 3 établissements ayant présenté des candidats au Bac. Puis enfin, le CFAM pour le CAP. Dans l’ensemble, la moisson a été assez bonne pour tous : 61% de succès au Bac, séries A4 et D confondues. 85% de succès au CAP et enfin 45% au BEPC. De manière succincte, le lycée provincial a enregistré 64% d’admis au BEPC, 79,31% au Bac A4 et 50% au Bac D. Quant au lycée municipal, il a enregistré 49% de succès au BEPC et 54,7% au Bac A4. L’EDP a, quant à elle, produit un résultat de 28% au BEPC et 40% au Bac A4. 18% de succès au BEPC pour le collège Attaoudié, 64% pour Notre Dame, 48% pour Sans Frontières, et enfin 85% de succès au CAP pour le CFAM.


Commune de Bogodogo : une fille de 16 ans violée et tuée

Le corps d’une jeune fille dont l’âge se situe entre 16 et 17 ans a été retrouvé aux abords du barrage de Yamtenga, dans la zone non lotie de la commune de Bogodogo. Selon la police du commissariat de ladite commune, la victime, qui rentrait probablement chez elle sur un vélo à panier, a été violée par son bourreau qui lui a ensuite donné un coup de daba en plein visage et sur la nuque. Des traces de sang, retrouvées au niveau du sexe de la victime, et des capotes usées sur les lieux, confirment qu’elle a été violée. On n’a pas pu l’identifier car elle n’avait aucune pièce d’identité sur elle. Le chef du village de Yamtenga, qui était sur les lieux, a dit que la victime n’était pas du village. Une enquête est ouverte par la police de la commune de Bogodogo afin de mettre la main sur l’auteur de ce crime odieux.


TNB : l’émission Kaléidoscope se documente

A l’occasion de l’enregistrement de la deuxième édition du bal des indépendances qui aura lieu le samedi 26 juillet 2008 à 19h à Azalaï Hôtel Indépendance et placé sous le haut patronage du colonel Mamadou Djerma, grand chancelier des Ordres burkinabè, l’équipe de réalisation de l’émission Kaléidoscope invite toute personne qui aurait des photos, des objets ou tout autre chose de l’époque des indépendances à bien vouloir la contacter. Elle informe également tous les mélomanes que les meilleures tenues retro seront primées.

Contact de l’équipe de réalisation : 70 24 06 01 / 70 02 02 92


Banfora : le CAMJC toujours en proie à la division

Le Collectif des associations et mouvements de jeunesse de la Comoé (CAMJC) continue d’avoir mal à son unité. On se rappelle que la longévité du bureau actuel du CAMJC a fait des gorges chaudes il y a un peu plus de deux mois, et certains membres en avaient demandé le renouvellement. Les concertations qui ont suivi entre les deux groupes, à savoir le bureau actuel et les dissidents, n’ont jamais dégagé le moindre consensus. Conséquence, les dissidents ont mis en place leur bureau CAMJC pendant que l’ancien, se disant toujours aux commandes, convoquait une AG le dimanche 20 juillet 2008 aux fins de relire et amender les textes statutaires, de faire son bilan et procéder au renouvellement du bureau. La rencontre du 20 juillet, du fait de certaines attitudes jugées non conformes à la réglementation du CAMJC et qui ont failli provoquer la bagarre, a été reportée à une date ultérieure. Pour cette AG, et selon les témoignages recueillis sur place à la MJC, le bureau contesté a adressé des invitations aux 34 associations membres du CAMJC, chacune devant déléguer trois personnes pour la représenter. Cette règle n’aurait pas été respectée par des dissidents qui, semble-t-il, avec quatre associations, se sont présentés à 35 personnes et ont forcé la porte pour s’installer dans la salle. Le président du bureau contesté, Norbert Fayama, aurait de ce fait appelé la police et la gendarmerie qui ont dépêché des agents à la MCJ. C’est à l’issue de l’entretien que ceux-ci ont eu avec Norbert Fayama que la rencontre a été reportée.


Braquage à Badala : 50 000 F CFA et un portable emportés

Deux individus armés de machettes et d’un pistolet de fabrication locale ont braqué deux camions de transport de marchandises sur le pont de Badala du fleuve Mouhoun, le 15 juillet denier aux environs de 2 heures du matin. Ces camions en partance sur Solenzo sont tombés dans l’embuscade des coupeurs de route qui avaient pris le soin de barrer la route à l’aide d’un tronc d’arbre. Selon les victimes, elles ont été arraisonnées et dépouillées d’un téléphone portable et d’une somme de 50 000 F CFA. Face à la menace des bandits, le chauffeur du premier camion est descendu et son véhicule, qui a fait machine arrière, s’est renversé dans le ravin. Les passagers du second camion auraient profité de cette situation pour se camoufler dans les buissons du bord du fleuve. De retour d’une patrouille dans la zone de Nouna au petit matin, les éléments de la CRS de Dédougou n’ont fait que constater les dégâts.


Tougan : la nation reconnaissante à l’ancien maire

El hadji Malick Toro Borro, ancien maire de Tougan sous la mandature 1995/2000, a été fait médaillé d’honneur des Collectivités locales le 19 juillet 2008. C’était au cours de la campagne régionale de reforestation de la Boucle du Mouhoun et du bilan des deux ans de vie commune de l’actuel conseil municipal. C’est le ministre de l’Environnement et du Cadre de vie, Salifou Sawadogo, qui lui a remis la décoration.


Association "Action vitale" : Saïdou Zoubga reconduit président

La 3e assemblée générale (AG) ordinaire de l’Action vitale s’est tenue le 19 juillet dernier à la Maison des jeunes et de la Culture de Ouagadougou. La fête du poulet qu’organise AV, devenue de nos jours un événement phare dans la Région du Centre-Ouest, passera désormais à partir de 2009 entre les mains du Conseil régional du Centre et de la mairie de Poa. Au terme de l’AG, Saïdou Zoubga a été reconduit pour chapeauter la nouvelle équipe qui passe de six à onze membres.


Ex-Faso Fani : les travailleurs attendent toujours la tranche 2008 de leurs droits

Le dossier Faso Fani continue de faire parler de lui. En effet, de sources proches des délégués, les ex-travailleurs attendent avec impatience la tranche 2008 du paiement de leurs droits, qui devait être effective depuis le mois de juin dernier, conformément à ce qui avait été arrêté avec l’Etat. Le cabinet Me Sankara aurait recouvré plus de 3 milliards de F CFA, depuis 10 ans, au profit des ex-travailleurs de Faso Fani.


Axe Koupèla-Tenkodogo : un pont sur le point de céder

Le pont situé à une quinzaine de kms sur l’axe Koupèla-Tenkodogo s’est affaissé depuis un bon bout de temps. C’est dans ce sens qu’une déviation a été réalisée, afin de permettre aux camions gros porteurs de l’emprunter, tandis que les voitures et les cars de transport, qui débarquent leurs passagers juste avant le pont avant de les reprendre après, peuvent y circuler. Mais voilà que la pluie qui s’est abattue dans la région a noyé la déviation, la rendant impraticable. Une situation qui a amené les camions gros porteurs à rester stationnés dans les deux sens avant le pont. Ainsi, dans la matinée du samedi 19 juillet dernier, on a dénombré en provenance de Koupèla une cinquantaine de camions bloqués, pendant que dans le sens inverse, il y avait 125 camions d’immatriculation du Burkina, du Ghana, du Mali, du Togo qui patientaient. Ces camions y étaient jusque dans la journée du dimanche 20 juillet. Pour certaines personnes, il y a de fortes chances, si on n’y prend garde, avec les fortes pluies qui s’abattent actuellement, que le pont cède totalement.


Subvention de l’Etat à la presse : à propos du dépôt des dossiers

Par le biais de ce communiqué signé par Souleymane Ouédraogo son secrétaire général, le ministère en charge de la Culture et de la Communication invite les responsables des organes de presse à déposer leurs dossiers à la Direction du développement des médias.

"Monsieur le Secrétaire général du ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication a le plaisir d’informer tous les directeurs d’organes de presse privés du Burkina qu’ils peuvent déposer leurs dossiers de candidature à la subvention de l’Etat au titre de l’exercice 2008. Les dossiers seront réceptionnés à la Direction du développement des médias à compter du jeudi 26 juin jusqu’au jeudi 31 juillet 2008 à 17 h 30 mn.

La liste des éléments constitutifs du dossier peut être consultée :

1 - aux tableaux d’affichage du ministère de la Culture,

du Tourisme et de la Communication ;

2 - à la Maison de la presse ;

3 - au siège de la Société des Editeurs de presse privée ;

4 – au Centre de presse Norbert Zongo.

Pour toute information complémentaire, s’adresser au 50 32 43 09 ou au 70 12 11 31"

Le Pays



22/07/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres